Des résolutions qui durent

Perdre du poids, aller à la salle de sport, arrêter de fumer, épargner de l’argent, passer plus de temps en famille, mieux s’organiser, entreprendre un nouveau loisir, vivre pleinement…  Voilà les bonnes résolutions les plus citées. 

Donc on s’inscrit à la salle de sport, on achète du matos pour entreprendre le nouveau loisir, et on arrête de fumer.  Temporairement.  Manifestement la bonne volonté seule ne suffit pas pour persévérer et faire durer la bonne résolution.  Pourquoi ?  Parce que c’est trop vague, trop flou, trop énorme et donc on s’y perd.  Pour garder le cap, on a besoin de prendre de petits pas…

Selon les experts, ces cinq critères vous aideront à mieux définir votre projet et les résultats espérés, et surtout, comment rendre le voyage plus accessible et agréable.  L’ensemble forme l’acronyme « SMART » (intelligent en anglais) :

  1. Spécifique : Je spécifie ce que je veux accomplir.  Par exemple, si vous souhaitez perdre du poids, vous pourriez préciser : je veux perdre du poids pour me sentir mieux dans mon corps et dans mes vêtements.
    Préciser l’action et le résultat visé me permet de tenir bon devant la tablette de chocolat car mon objectif est spécifique et positif.
  2. Mesurable : Je peux mesurer mon progrès.  Par exemple, si vous désirez faire du sport (pour avoir une meilleure santé et vous sentir mieux dans votre corps)  vous pourriez dire : Lundi, je vais marcher rapidement pendant 10 minutes, mardi je vais marcher rapidement pendant 12 minutes, mercredi repos, jeudi je vais marcher 10 minutes…  
    Une courte durée régulièrement est plus soutenable et…
  3. Accessible !  Parfois le Syndrome de Superwoman dit que je suis invincible.  Mais parfois la réalité me rappelle qu’un objectif plus accessible serait plus facilement réalisable et me donnerait le sentiment d’avoir accompli quelque chose de bien.
    Par exemple,  si vous voulez apprendre à cuisiner ou à tricoter, commencez par une recette/un patron « une étoile », réalisable avec peu d’outils, d’expérience ou de temps ! « Je vais tricoter une serpillère » est peut-être moins glorieuse qu’un pull en laine mérinos, mais reflète plus vos capacités actuelles !
  4. Relevant : Un objectif pertinent (relevant  en anglais) prend en compte les conditions et réalités de ma situation actuelle.  Par exemple, si vous souhaitez arrêter de fumer (pour avoir une meilleure santé et réattribuer l’argent économisé), mais vous pensez qu’avec les partiels au mois de janvier, cela va être compliqué, alors vous pourriez décider :     « Pendant mes examens, je pense qu’il va m’être difficile d’arrêter de fumer.  Je m’engage, le lendemain de mes examens à … »
  5. Temps : un bon projet comporte une date butoir.  Où est-ce que vous voulez être (ou que voulez-vous avoir accompli) dans 1 semaine, dans 1 mois, dans 3 mois ?  Par exemple, si vous voulez passer plus de temps en famille, c’est combien de temps et à quelle fréquence ?  Vous pourriez décider : « Nous allons passer 2 heures ensemble un samedi soir par mois pour _____ (faire quoi ?) jusqu’en fin d’année scolaire puis nous ferons un bilan. »

Le plus grand avantage de cette méthode est que si vous constatez qu’un élément ne fonctionne pas bien pour vous, vous pourriez l’ajuster sans abandonner l’ensemble du projet qui vous tient à cœur et qui vous fait tant de bien !   Alors, quelle est votre résolution en cette nouvelle année ?